Eau souterraine

PROGRAMME D’ACQUISITION DE CONNAISSANCES

Sur le territoire d’Abrinord, les connaissances sur les ressources en eaux souterraines sont fragmentaires. En effet, seul le quart de la zone est couvert par la Caractérisation du système aquifère du sud-ouest du Québec réalisée par Ressources naturelles Canada. L’intensification du développement et la croissance démographique envisagée dans les prochaines années dépendent de la qualité et de la quantité d’eau souterraine disponible. Ces phénomènes renforcent le besoin de prioriser l’acquisition de connaissances et d’adopter une approche préventive qui s’inscrit dans une vision de développement durable.

Le Programme d’acquisition de connaissances sur les eaux souterraines (PACES), mis sur pied en 2008 par le gouvernement du Québec, a été développé afin de « dresser un portrait réaliste et concret de la ressource en eaux souterraines des territoires municipalisés du Québec méridional dans le but ultime de la protéger et d’en assurer sa pérennité ». Dans le but de favoriser la réalisation d’un PACES sur son territoire, Abrinord a entrepris plusieurs démarches afin de mobiliser les éventuels partenaires du projet et de leur démontrer la pertinence de réaliser une telle étude dans notre zone.

Pourquoi?

  • Besoin de développer l’autonomie en matière d’approvisionnement en eau
  • Environ 40% de la population de la zone dépend d’une seule source d’eau de surface, la rivière du Nord
  • Intensification du développement et croissance démographique (11,3% entre 2006-2012) qui se traduisent par une hausse de la demande et des limitations d’approvisionnement

  • En savoir plus sur le PACES

    RECHARGE DES EAUX SOUTERRAINES

    La protection des eaux souterraines fait partie intégrante d’une gestion intégrée des ressources en eau. Les milieux forestiers jouent un rôle essentiel dans le maintien de la qualité et de la quantité des eaux souterraines. En tant que milieux perméables, les forêts favorisent non seulement l’infiltration de l’eau dans les sols pour recharger les nappes souterraines, mais optimisent également la filtration des polluants, tels que l’azote, le phosphore ou même les pesticides.

    Portrait des ressources forestières du système aquifère du sud de la zone de gestion intégrée de l’eau (ZGIE) d’Abrinord

    Ce projet visait à remettre au premier plan l’étude de Ressources naturelles Canada de 2002, dont le but était de caractériser l’aquifère régional fracturé du sud-ouest du Québec. Le principal objectif de ce Portrait est d’identifier les secteurs forestiers, dans les MRC d’Argenteuil, de la Rivière-du-Nord, et de Mirabel, où les efforts de protection et de mise en valeur pourraient se concentrer afin de préserver la qualité et prévenir la contamination des eaux souterraines, en particulier dans les zones de recharge et les zones plus vulnérables.

    Des analyses cartographiques ont permis d’identifier que, pour l’ensemble de la région étudiée, 36% et 64% des forêts se trouvent sur des zones de recharge et des zones plus vulnérables à la contamination, respectivement. Ce Portrait résume aussi les principales mesures visant la protection du couvert forestier et des eaux souterraines dans la région d’étude.


    POUR INFORMATION : MARIE-CLAUDE BONNEVILLE