Cartographie détaillée des milieux humides

DESCRIPTION

On ignore parfois que les milieux humides, en plus de leur exceptionnelle biodiversité, rendent des services indispensables à la communauté. Malheureusement, plus de 70 % des milieux humides du Canada ont disparu dans les régions habitées. C’est dans le but de mieux connaître, conserver et gérer de manière durable ces écosystèmes, qu’Abrinord a rassemblé les municipalités et MRC de son territoire pour réaliser une cartographie des milieux humides avec Canards Illimités Canada (CIC).

Finalisée en 2016, cette cartographie fournit un outil d’aide à la décision en matière d’aménagement et de développement du territoire. L’équipe de CIC a scruté et analysé le territoire d’étude afin d’identifier et de classifier tous les milieux humides de plus de 0,5 hectare. Au terme de plusieurs étapes d’identification et de validation, cette étude a permis de mieux connaître le type et l’étendue des milieux humides, ainsi que de documenter les pressions pouvant les affecter. Ce sont aujourd’hui 32 municipalités et un territoire autochtone qui bénéficient des produits de la cartographie détaillée.

Les milieux humides rendent des bénéfices (écologiques, sociaux et économiques) indispensables aux collectivités, notamment en filtrant l’eau, en régulant les niveaux d’eau et en rechargeant la nappe phréatique. Connaître leur localisation et leur état est un premier pas vers une meilleure gestion du territoire.

OBJECTIFS DU PROJET

Ce projet s’insère dans une démarche plus globale menée par CIC qui est de compléter la cartographie détaillée des milieux humides de l’ensemble des basses-terres du Saint-Laurent et de la plaine du lac Saint-Jean d’ici 2016. Il permet d’identifier, de classifier et de documenter l’état des milieux humides de plus de 0,5 hectare à l’aide des orthophotographies aériennes les plus récentes.

FAITS SAILLANTS

La région d’étude (4 223 km2) s’est montrée particulièrement riche en milieux humides. En effet, ceux-ci occupent 9,6 % du territoire et ce sont les marécages qui constituent le type le plus fréquemment rencontré. En moyenne, les milieux humides identifiés ont une superficie de 1,6 hectare, mais certains complexes atteignent des superficies de plus de 500 hectares. Ces données, ainsi que de nombreuses statistiques additionnelles sont accessibles au grand public grâce à des outils géomatiques et des produits cartographiques disponibles sur les sites internet d’Abrinord et de Canards Illimités Canada.


POUR INFORMATION : MARIE-CLAUDE BONNEVILLE