Projet Source (eau potable)

DESCRIPTION

Dans un contexte où les pressions sociales, économiques et environnementales sur les sources d’eau potable sont grandissantes, et où l’adoption récente du Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection (RPEP) prescrit des mesures règlementaires rigoureuses, de nouveaux défis doivent être relevés en lien avec la gestion intégrée de l’eau. Le projet de la Chaire de recherche en eau potable de l’Université Laval, qui s’échelonne sur cinq ans (2014-2019), vise à améliorer la gestion et la surveillance de l’eau potable, de la source au robinet, et est orienté autour de trois principaux thèmes :

1. GESTION ET PROTECTION DES SOURCES D'EAU POTABLE

Ce thème permettra de développer des méthodes pour évaluer la vulnérabilité des prises d’eau, d’acquérir des connaissances au sujet de l’impact des changements climatiques, de caractériser les risques et usages liés à la qualité des sources d’eau potable, et de développer une procédure pour intégrer les stratégies de protection dans les cadres municipaux d’aménagement du territoire.

2. GESTION DE LA DÉSINFECTION ET DES SOUS-PRODUITS DE LA DÉSINFECTION EN RÉSEAU DE DISTRIBUTION

Ce volet, dont une partie des travaux sera réalisée à la station de production d’eau potable de Saint-Jérôme, est mis en place afin d’étudier les stratégies et les outils qui pourraient aider à réduire les sous-produits de la désinfection dans les réseaux d’eau potable, tout en assurant la qualité microbiologique et esthétique de l’eau.

3. STRATÉGIES POUR ÉVALUER ET ACCROÎTRE LA CONFIANCE DES CITOYENS EN MATIÈRE D'EAU POTABLE

Bien que la qualité de l’eau potable soit vérifiée rigoureusement et continuellement afin que celle-ci ne présente aucun risque pour la santé, la population désire également pouvoir consommer une eau dont le goût et l’odeur soient acceptables. Ce volet a pour but d’optimiser la surveillance de la qualité de l’eau et de développer un cadre de référence, des stratégies et des outils qui permettront d’évaluer les perceptions des citoyens envers l’eau de robinet et d’assurer un meilleur transfert d’information à la population.

Ce projet d’envergure adresse donc des enjeux actuels et des défis potentiels liés à la gestion et la protection de l’eau potable. Il prévoit aussi des solutions stratégiques et des outils qui pourront assister les gestionnaires de l’eau potable dans leurs décisions liées à la santé publique et à la gestion intégrée de l’eau.


POUR INFORMATION : AUDREY BEAUDOIN-ARCAND