Ateliers régionaux sur les PRMHH

MISE EN CONTEXTE

Afin de répondre aux besoins exprimés par les MRC de la région des Laurentides (Antoine-Labelle, Argenteuil, Deux-Montagnes, La Rivière-du-Nord, Les Laurentides, Les Pays-d’en-Haut et Thérèse-De Blainville), la MRC Les Moulins et la Ville de Mirabel et les soutenir dans l’élaboration de leur Plan régional des milieux humides et hydriques (PRMHH) respectif, les organismes de bassins versants Abrinord, COBALI, COBAMIL et OBV RPNS ont lancé une série d’ateliers virtuels alliant partage d’expérience et périodes d’échange entre professionnels.

Rencontre préliminaire

Les principaux intéressés ont d’abord été convoqués à une rencontre d’information préliminaire, lors de laquelle la pertinence des grands principes de la gestion intégrée de l’eau pour l’élaboration des PRMHH a été mise en lumière par M. Antoine Verville, directeur général du Regroupement des Organismes de bassins versants du Québec (ROBVQ). Puis, un portrait régional des milieux humides et hydriques a été présenté par les OBV organisateurs, à l’échelle de leur zone de gestion respective. Cette formule a été très appréciée par les MRC.

Atelier #1 : Les UGA, les données sur les lacs et l’analyse des cours d’eau

Lors du premier atelier de la série, quatre professionnels du milieu ont présenté des méthodes et des sources d’information diverses utiles à l’étape du portrait environnemental du PRMHH. En effet, la grande question du choix des unités géographiques d’analyse a été traitée par Jennifer Sauri du COBAMIL. Les données utiles au portrait de la santé des lacs ont ensuite été présentées par Élodie Basque du Conseil régional de l’environnement des Laurentides. Arianne Caron-Daviault, de la MRC d’Antoine-Labelle, a ensuite présenté une méthodologie accessible et rigoureuse de calcul d’un indice de qualité des bandes riveraines. Puis, Dalal Hanna, chercheure postdoctorale à l’Université Carleton, a présenté les résultats de ses recherches pour définir une méthodologie de priorisation des cours d’eau à partir de l’utilisation du territoire à l’échelle des bassins versants. Les participants ont ensuite eu l’opportunité d’échanger en petits groupes et en plénière sur les sujets abordés.

Atelier #2 : Méthodes de priorisation, fonctions et service écologiques et programme de restauration et de création de milieux humides et hydriques

Lors du second atelier régional, cinq professionnels sont intervenus et ont pu échanger avec les participants sur les différents thèmes abordés. M. Jason Beaulieu et Mme Karteri Monticone de Conservation de la nature Canada ont d’abord exposé différents outils utilisés par CNC pour priorisation des sites d’intérêt pour la conservation, certains d’entre eux se basant sur les fonctions écologiques des milieux. M. Jérôme Cimon-Morin, professeur à la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique au Département des sciences du bois et de la forêt de l’Université Laval, s’est ensuite prêté à une mini-entrevue pour répondre à des questions suggérées d’avance par les participants au sujet de la conservation des services écologiques. Finalement, MM. Sébastien Amodeo et Martin Joly, du Ministère de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques, sont venus présenter le Programme de création et de restauration de milieux humides et hydriques et répondre aux multiples questions des MRC au sujet de ses implications pour les Plans régionaux.

DEUX ATELIERS À VENIR

_____________

Restez à l’affût !

 

Atelier #3 : Thème à préciser en lien avec les engagements de conservation

Date à venir en juillet 2021

Atelier #4 : Thème à préciser en lien avec la stratégie de conservation

Date à venir à l’automne 2021

 

 

COMMUNIQUÉS DE PRESSE

Deux communiqués de presse relatifs à la démarche ont été publiés conjointement par les quatre OBV organisateurs :

 

PARTENAIRES DU PROJET

POUR INFORMATION

Mélanie Lauzon, chargée de projets